Dans sa discussion concernant le taux directeur du mois de mai, le Comité Monétaire souligne que la hausse des taux d'intérêt pour les prêts hypothécaires rendrait les investissements immobiliers moins attractifs.

Cette semaine, la Banque Centrale d'Israël a publié les procès-verbaux des délibérations du Comité Monétaire sur sa décision concernant le taux directeur pour le mois de mai. Le comité a décidé unanimement de laisser le taux à 0,1%.

Les membres du comité ont longuement discuté l'environnement actuel de faible inflation. Ils estiment que l'inflation a été négative au cours des douze derniers mois, principalement en raison des effets directs et indirects de la baisse du prix du pétrole, et à cause de mesures ponctuelles du gouvernement: une baisse de la TVA et la réduction des prix contrôlés. En discutant les anticipations d'inflation, le comité s’est concentré sur leurs attentes à court et moyen terme en ce qui concerne le marché des capitaux, soulignant que les attentes à court terme (jusqu'à un an) sont restées semblable à des niveaux qui ont prévalu récemment - après avoir augmentées le mois précédent - et qu’à moyen et à long terme, les attentes se situaient bel et bien dans la fourchette cible d'inflation.

En ce qui concerne l'activité économique, les membres du comité ont convenu que l'économie continue de croître à un rythme similaire à celui de ces dernières années. Le quatrième trimestre de 2015 a vu une croissance relativement élevée, ce qui compensa apparemment pour les mois précédents, et le premier trimestre de 2016 a montré des signes indiquant une certaine modérationde la croissance. Cette dernière reflète principalement la hausse de la consommation privée. Les exportations, d'autre part, ont continué de baisser, et l'enquête sur les entreprises indique une modération de l'activité commerciale et des services. La baisse des exportations a été principalement dans la haute technologie, tandis que les secteurs traditionnels et mixtes sont restés stables.

Pour l'avenir prévisible, les membres du comité ont estimé que, en l'absence de croissance des exportations due à la faiblesse du commerce mondial, le maintien du taux de croissance signifie que la consommation privée doit continuer d'augmenter rapidement. Certains membres ont exprimé des craintes qu'à long terme, la consommation privée ne puisse pas conduire l'économie à des taux de croissance plus élevés. D'autre part, le comité a noté que le marché de l’emploi continue d’être fort, manifesté par un niveau d'emploi élevé et une hausse des salaires.

En ce qui concerne le marché du logement, le comité a exprimé sa préoccupation quant à la hausse continue du prix de l’immobilier et des chiffres des nouvelles prises d'hypothèques. Le comité a discuté de la hausse prolongée des taux d'intérêts des prêts hypothécaires, et a noté qu'au cours de ces derniers mois, l'écart entre ces taux et les taux d'intérêt sur les obligations gouvernementales concernées s’était élargi. Le comité a estimé que cet écart était de nature à rendre les investissements immobiliers moins attrayants. Le comité a également noté que le stock de logements à vendre reste élevé, et que le niveau élevé de l'activité dans le secteur du bâtiment continuera à contribuer à une plus grande offre. Les membres du comité ont convenu que les risques sur ce marché sont restent élevés.

En conclusion, les membres du comité ont convenu que le taux d'intérêt actuel est approprié à l'environnement de faible inflation et de l'activité économique nationale, en tenant compte de la situation globale qui prévaut tant pour l'activité économique que pour l'évolution des politiques monétaires des grandes économies, et que le taux directeur actuel soutient le retour du taux d'inflation à la fourchette cible. Ils ont souligné que, compte tenu des estimations concernant la tendance mondiale et les risques pour la croissance en Israël, et étant donné le temps qu'il faudrait pour que l'inflation revienne à la fourchette cible, on peut supposer que la politique monétaire en Israël demeurera expansionniste pendant une période de temps considérable.