bitcoin

La crypto-devise la plus célèbre au monde, à savoir le Bitcoin, s’est encore renforcée de 10 %, lui permettant de franchir la barre des 37,000 USD et de se positionner à un cours tutoyant les 38,500 USD.

Rien ne semble arrêter sa croissance avec une augmentation de 380 % au cours des 12 derniers mois et un bond de 32 % au cours de la première semaine de 2021.
Prochaine étape : la barre des 40,000 USD.

À n’y rien comprendre !
Le Bitcoin continue de battre des records et connaît une nouvelle augmentation qui lui permet de tutoyer les 38,500 USD après avoir pour la première fois franchi la barre des 37,000 USD au cours de la première semaine de 2021.

Cette augmentation supplémentaire a également permis au Marché des crypto-devises d’atteindre une valorisation globale de plus d’un trillion d’USD (soit plus de mille milliards d’USD) selon le site spécialisé CoinMarketCap.

Pour bien comprendre, le Bitcoin est capable de se valoriser de 10 % en l’espace d’une heure, ce qui lui a permis d’atteindre en un temps record le cours de 38,453 USD au cours de la journée du 7/01/2020.

En à peine une semaine – la première semaine de 2021 – le Bitcoin s’est ainsi renforcé de 32 %, lui permettant d’atteindre une appréciation de 380 % en seulement 12 mois.
Comment expliquer cette augmentation vertigineuse ?
Elle est notamment à imputer à l’entrée de nouveaux acteurs sur ce Marché, à savoir les institutionnels ou encore de grands noms de la Finance, tel que de Paul TUDOR-JONES.

Par ailleurs, les gourous du Bitcoin n’hésitent pas à le comparer au pendant numérique de l’Or, à savoir une valeur refuge.
Contribuant également à la flambée de la crypto-devise, les déclarations de mastodontes de la Finance, à l’instar de la banque d’investissements J.P. Morgan qui estime que le Bitcoin pourrait atteindre le cours de 146,000 USD sur le long terme, à la condition de limiter sa volatilité…

Et c’est là que le bas blesse ; de fait, son cours étant uniquement indexé à la confiance que les investisseurs lui accordent, contrairement aux devises classiques qui sont notamment indexées au stock d’Or d’un état, le Bitcoin, au même titre que les autres crypto-devises, reste extrêmement volatile, avec des fluctuations similaires à celle d’un Grand 8 !

Pour rappel, au cours du troisième trimestre 2017 il avait atteint le cours de 20,000 USD avant de chuter à 5,000 USD peu de temps après…

Une autre raison de son augmentation, sa démocratisation.
En effet, de plus en plus de services et commerçants acceptent les paiements en Bitcoins, tandis que des cartes de crédit s’appuyant sur des portefeuilles en crypto-devises commencent à voir le jour.

Toutefois, c’est bien la conjonction de la Covid-19, de l’entrée en scène des institutionnels et de la dégringolade de l’USD qui ont principalement catalysé la flambée de ladite devise.

À ce stade, la crypto reste toutefois trop risquée pour les investisseurs, qui n’y allouent qu’une toute partie du portefeuille, à savoir la partie risque, qui permettra pour peu que le support soit porteur de chercher la performance ou à contrario de ne pas être trop exposé en cas de chute.

Autre raison de la flambée de la devise, l’appel d’air provoqué par sa valorisation qui pousse de plus en plus d’investisseurs à investir sur la crypto de peur de louper le coche.
En clair, le nombre d’investisseurs se positionnant sur la devise en fait monter la côte, ce qui attire encore plus d’investisseurs.

Enfin, certains parlent de phénomène de bulle, pointant les faiblesses du Bitcoin et plus largement des crypto-devises, dont les flambées trop fortes laissent présager des chutes toutes aussi fortes…

Un investissement sur ce type de supports, exigera donc un suivi minutieux permettant de limiter la casse ou encore de saisir des opportunités, la mise en place de “stop/loss”, mais aussi d’être prêt à perdre sa mise…

Write a comment