FMI prévision Israel

Le FMI a dernièrement revu ses prévisions de Croissance pour Israël en 2021 et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elles sont prometteuses !

Bien supérieures aux précédentes prévisions, le FMI estime que la Croissance en Israël devrait être de 5 % ; 6 % sur l’ensemble du globe.
Quel avenir pour le shekel ?
Quid du chômage ?

Dans son premier rapport publié en 2021 et portant sur la Croissance à venir, le FMI a revu ses prévisions de Croissance à la hausse pour Israël en 2021.

Selon ces dernières, la Croissance prévisionnelle en Israël devrait tourner aux alentours des 5 % pour 2021, tandis que dans un autre rapport publié courant janvier 2021, le Fonds tablait sur 4.10 %.
Pour ce qui est de 2022, le FMI table sur une Croissance de 4.30 %.

Ces chiffres viennent s’aligner sur ceux dernièrement publiés par le ministère des Finances qui pour sa part table sur une Croissance de 4.90 % pour 2021.
Du côté de l’Inflation, le Fonds estime qu’elle devrait être d’environ 0.70 % en Israël en 2021, soit moitié moins que pour les autres Économies occidentales.

Le FMI a également abordé la question du taux de chômage en Israël.
Selon ses prévisions, le taux de chômage devrait retomber aux alentours des 5 % de la population active, avant de passer sous la barre des 5 % en 2022 ; 4.60 % plus exactement.

Là encore ses prévisions sont plus optimistes que les précédentes ; il convient toutefois de rappeler qu’elles ne portent que sur les gens étant sans emploi et non ceux étant au chômage partiel.

Les économistes du Fonds estiment également que la Croissance mondiale en 2021 devrait être aux alentours des 6 %.
Au sein du fonds l’on explique que ces prévisions ont été revues à la hausse en raison du fait que les principales économies mondiales ont prévu des plans de sauvetage, à l’instar des États-Unis.

Autre facteur encourageant pour la reprise de la Croissance mondiale, les campagnes de vaccination qui devraient porter leurs fruits dès le second semestre 2021 ; l’on précise toutefois, que l’incertitude reste grande notamment sur le plan du succès des campagnes de vaccination, mais aussi la possibilité de mutants résistants aux vaccins.

Pour rappel, dans un rapport d’octobre 2020, le FMI tablait sur une Croissance de 5.20 % pour 2021, avant de la revoir à la hausse, à savoir 5.50 % dans son rapport de janvier 2021.

Bien qu’encourageantes, ces prévisions ne sont toutefois pas sans conséquences pour les investisseurs étrangers.

De fait, et en dépit des différentes mesures prises par la BCI pour tenter de parer au décrochage de l’ILS par rapport aux principales devises (EUR et USD) et ce afin de préserver la compétitivité israélienne sur le plan international, la BCI a lancé un vaste plan d’achats massifs de devises étrangères lui ayant permis jusqu’à présent et tant bien que mal de maintenir des taux de change relativement stables.

Toutefois, et à l’aune de prévisions encourageantes, il se peut – et c’est fort probable – que le shekel reparte à la hausse, la vigueur de l’Économie israélienne encourageant les investissements étrangers.

Write a comment