Chute de l’EUR et de l’USD face au shekel

USD

Après une semaine de chute face au shekel, l’USD s’est renforcé de 0.20 % le 3/11/2017 face au shekel passant péniblement la barre des 3.51 ILS.
Banque IGOUD :  » Cette chute de l’USD est due à la nomination de POWELL à la tête de la FED, mais également aux projections voulant que la mise en place du plan de réduction des impôts de TRUMP prendra plusieurs années « .

Sur fonds de nomination du  nouveau Gouverneur de la FED – Banque Centrale Américaine – et de maintien du taux directeur de cette dernière à un taux oscillant entre 1 et 1.25 %, le cours de l’USD a été fixé au 3/11/2017 à 3.513 ILS, soit une augmentation de 0.20 % de ce-dernier face à l’ILS après une semaine de chute s’étant traduite par une baisse de 0.60 % de son cours face à l’ILS.

L’EUR s’est également légèrement renforcé, après une chute de 0.50 % en l’espace d’une semaine, au cours de 4.09 ILS.

En matière de taux directeur, l’actuelle Gouverneur de la FED Janet YELLEN, qui sera remplacé en février 2018 par POWELL, a décidé de le laisser pour l’instant inchangé, tout en prévenant qu’il serait susceptible d’augmenter lors de sa dernière publication en décembre 2017 ; le taux directeur devrait alors osciller entre 1.25 et 1.50 %.

Le marché des changes devrait également être affecté par la publication des chiffres de l’emploi avec des prévisions de 310,000 nouveaux emplois, contre 33,000 en septembre, suite aux ouragans ayant frappé le territoire américain.
Les économistes de la banque IGOUD ont expliqué que l’USD s’était affaibli face au shekel durant la dernière semaine d’octobre 2017 tout d’abord du fait de la nomination de POWELL comme futur Gouverneur de la FED par le Président TRUMP, mais également du fait que la mise en place du plan de réduction des impôts de TRUMP prendra plusieurs années.
Autre raison, la réduction de l’écart entre les obligations américaines et israéliennes à 1o ans, passant de – 0.58 % à – 0.55 %.

Au sein de la banque, l’on maintient que l’USD devrait se renforcer sur un moyen-long terme du fait que  » selon nos estimations, l’écart entre le taux directeur de la FED et des autres banques centrales devrait se renforcer, celui de la FED devant continuer à se renforcer doucement, mais sûrement ; dans le même temps l’Économie américaine devrait également se renforcer face à la majorité des autres économies dans le monde « .

Les économistes de la Banque soulignent que l’USD devrait se renforcer, notamment par rapport à l’EUR, au cours des trois prochaines années.
 » Toutefois, un vaste plan d’assouplissement quantitatif au sein de la zone EUR pourrait faire mentir nos prévisions ; pour l’instant, et en toute vraisemblance, la prochaine augmentation du taux directeur au sein de la BCE – Banque Centrale Européenne – devrait avoir lieu en 2019, pour passer à 0.10 % contre deux autres augmentations prévisionnelles au sein de la FED : une en décembre 2017, entre 1.25 et 1.50 %, et l’autre en juin 2018, entre 1.50 et 1.75 % « .

The marker

Write a comment