EURO/ILS/USD : que se passe t-il sur le marché des devises ?

devises

Les devises poursuivent leur devaluation face au shekel. C’est le cas de L’EUR qui a encore perdu 0.20 % pour atteindre les 3.85 ILS.
Dans le même temps, la Livre chute de 0.80 % face à l’USD suite au coup dur porté par la Cour suprême à Boris JOHNSON, pour atteindre les 1.238 USD.
L’USD perd 0.10 % face à l’ILS et se maintient péniblement à 3.50 ILS.

Brève accalmie sur le marché des devises local.
Le 25/09/2019 ce-dernier n’enregistre que de faibles mouvements : l’USD perd 0.10 % face à l’ILS et se maintient péniblement à 3.50 ILS et l’EUR enregistre une baisse supplémentaire, moins abrupte toutefois, à savoir 0.20 %, pour atteindre le cours de 3.85 ILS.
Sur les marchés internationaux, l’EUR perd 0.30 % face à l’USD passant sous la barre psychologique des 1.10 USD avec un cours à 1.098 USD ; la Livre anglaise chute de 0.80 % face à l’USD suite au coup dur porté par la Cour suprême à Boris JOHNSON, pour atteindre les 1.238 USD.

Marché israélien
À l’aube des fêtes religieuses et de leur cortège de jours chômés, l’USD/ILS devrait réagir aux différents évènements mondiaux, sans que l’ILS puisse se défendre.
De fait, le marché local sera fermé pendant plusieurs jours, à l’instar de la période de célébration du nouvel an juif, période durant laquelle il n’y aura pas de transactions du samedi 28/09 jusqu’au 1/10 inclus.
Toutefois, les échanges reprendront dès le mercredi 2/10.
Concernant le taux directeur, la BCI – Banque Centrale d’Israël – fera connaître sa position – changement de taux, ou non – le 7/10/2019, juste avant ” Kippour “.

Marchés internationaux
À ce jour, deux évènements influencent essentiellement le marché des devises et devraient encore plus se faire sentir dans les jours à venir.
Le premier est la décision de la Cour suprême britannique, qui a jugé illégale la suspension du Parlement décidée par le Premier Ministre Boris JOHNSON.
Ce-dernier a évidemment rejeté en bloc la décision ; toutefois, ne fait aucun doute que ces remous ne sont pas bons pour les marchés et amplifient les craintes liées au Brexit.

Du côté des États-Unis, la Présidente du Parti démocrate Nancy PELOSI a fait savoir qu’elle allait entreprendre un impeachment – comprendre une procédure de destitution – à l’encontre du Président Donald TRUMP.
Pas de grande inquiétude du côté de TRUMP, de fait à ce stade PELOSI ne devrait pas avoir la majorité d’au minimum 2/3 du Senat nécessaires pour destituer le Président en exercice.
La démarche de la démocrate n’est toutefois pas symbolique, cette dernière souhaitant en effet enquêter dans le cadre des écoutes entre les présidents américain et ukrainien, mais également auditionner des agents secrets dans le cadre de cette affaire.

Calcalist

Write a comment