Isracard mis à l’amende par le superviseur des banques

Isracard

Le superviseur des banques à imposer à la compagnie de cartes de crédit Isracard de supprimer sa campagne publicitaire autour du logo très prometteur “le négatif devient positif”.
La critique populaire a porté ses fruits et la compagnie devra supprimer sa publicité dans laquelle un célèbre comique israélien enjoint les consommateurs a solliciter un emprunt.

Il s’agît là d’un coup dur pour la compagnie à plus forte raison lorsque le coût de cette campagne publicitaire est estimé à plusieurs millions de shekels.
Le superviseur des banques à imposer à la compagnie de cartes de crédit Isracard de supprimer sa campagne publicitaire autour du logo très prometteur “le négatif devient positif” dans laquelle le célèbre comique israélien Yuval SAMO enjoint les consommateurs à solliciter un emprunt.
Cette décision fait suite à plusieurs critiques de cette publicité dénonçant le fait qu’elle encouragerait de façon outrageuse les israéliens à vivre au-dessus de leurs moyens.

Pour rappel, dans la publicité le comique invitait notamment d’un ton léger les futurs clients à voyager au Japon, à réserver des chambres dans les plus beaux palaces ou encore à faire venir un chanteur célèbre pour la Bar-Mitzva de leur enfant ; pourquoi ? Et pourquoi pas selon le message publicitaire.

Le tout était diffusé sur différents médias et supports, mais également durant les heures de grande écoute ou les Prime-Time, avec comme message sous-jacent que tous ces plaisirs et ce luxe sont accessibles sans pour autant être débiteur ; il suffit simplement pour cela de solliciter un concours financier auprès de la compagnie Isracard…

Pour Isracard le coup porté est dur : le coût de cette campagne se chiffre à plusieurs millions de shekels (production, diffusion, cachet du comique, etc…).
Pour son concurrent, LeumiCard, il s’agît d’un avertissement ; de fait LeumiCard fait actuellement la promotion de ses cartes de crédits en invoquant que leur motivation première, d’ores et déjà, est de gâter ses clients.
Pour ce faire, elle s’est entourée de plusieurs célébrités dont un très suivi youtubeur s’étant fait connaître pour ses vidéos en banque dans lesquelles il se plaignait de la médiocrité du service, ou encore dans d’autres vidéos dans lesquelles il dénonçait les dérives du Capitalisme en Israël.

Ainsi, semble que ses recommandations sont une valeur sûre : quel meilleur prescripteur que celui qui s’est fait connaître pour son combat mené contre les injustices en Israël ?
Toutefois, l’on peut fortement – et légitimement douter – du fait que la préoccupation première de cette compagnie soit de gâter ses clients…

Calcalist

Articles liés

Write a comment