Israël dans le peloton de tête des pays luttant le mieux contre la corruption

corruption

Le groupe de tête compte 7 pays dont les États-Unis, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, l’Italie, la Suisse et la Norvège.
Pour Israël l’enjeu est de taille : être reconnu comme un pays luttant activement contre la corruption frappant les transactions internationales.

Pour la première fois, Israël se retrouve dans le peloton de tête des pays luttant le mieux contre la corruption dans le cadre des transactions internationales aux côtés des États-Unis, de l’Allemagne, de la Grande-Bretagne, de l’Italie, de la Suisse et de la Norvège.
Ce classement est fait par l’organisme « Transparency International » et représente un enjeu de taille pour Israël, à savoir être reconnu comme un pays luttant activement contre la corruption frappant les transactions internationales.
Autre point fort, Israël est placée en tête de ce groupe alors que lors du dernier rapport publié en 2015, elle se trouvait en bas de la liste, en d’autres termes quasi « black-listée ».

L’organisme « Transparency International » est un organisme international global qui fonctionne à partir d’une coalition de 100 pays et dont le but premier est de créer un cadre éthique, des règles et normes communs à tous ses pays membres dans le cadre de transactions internationales.
Son représentant israélien n’est pas moins que la Présidente de la Cour de Justice israélienne.
Dans le cadre du classement, ont été présentés à la commission chargée du classement les efforts entrepris en Israël pour lutter contre la corruption et l’emploi de travailleurs illégaux.

Le rapport s’appuie toutefois principalement sur la visite en Israël d’une délégation issue de l’OCDE en charge de la lutte contre la corruption internationale couronnée de succès en novembre 2017.
La Présidente de la Cour de Justice israélienne et représentante d’Israël au sein de cette organisation a déclaré lors de l’annonce du classement d’Israël « nous nous servons des outils mis à notre disposition par cet organisme dans le cadre de la lutte contre la corruption en Israël. Nous sommes fiers des résultats, victoires et conquêtes d’Israël dans sa lutte contre la corruption qui sont récompensés dans ce rapport de 2018. »

Avant de continuer « sur fonds de globalisation accélérée et augmentation du volume du commerce international, les acteurs des marchés internationaux se retrouvent de plus en plus confrontés à des situations complexes et exposés à des affaires de corruption pouvant les rendre hors-la-loi ou encore affecter leur essor économique. Cette situation requiert une vigilance accrue de la part des institutions en charge de l’encadrement de ces secteurs, afin d’imposer des normes et règles à ces-derniers encadrant les transactions ; transparence, responsabilité, exemplarité ne sont que quelques-uns des critères requis ».

§Et de conclure « il est de notre responsabilité à tous de lutter contre la corruption et de préserver les normes que nous tentons de mettre sur pied, mais également primordial de préserver l’indépendance de notre système juridique afin de permettre une lutte objective contre la corruption en Israël. »

Articles liés

Write a comment