PIB

Une étude publiée par le BCS – Bureau Central des Statistiques – a déterminé que le PIB/habitant en Israël est d’environ 87 % le PIB moyen au sein de l’OCDE.
Israël fait partie des 5 pays où le coût de la vie y est le plus élevé…

Il y a encore des progrès à faire !
Un vaste projet entamé en 2017 dont les conclusions ont été publiés le 17/06/2020 par le BCS et ayant pour but de comparer le niveau de vie au sein des différents pays membres de l’OCDE, a déterminé que le PIB/habitant en Israël est d’environ 87 % le PIB moyen au sein de l’OCDE.

L’étude qui s’est déroulée sur une période de 3 années s’est appuyée sur les chiffres observés au sein de 49 pays, dont 37 sont membres de l’OCDE avec l’aide de l’institut de sondage européen EUROSTAT ; l’étude s’est notamment interessée au PIB/habitant, mais également au coût de la vie au sein des différents pays étudiés selon des critères précis.

L’étude du coût de la vie s’appuie sur un ensemble de produits et de services définis qui permettent d’établir la valeur d’une devise en fonction du coût des différents produits qui sera traduit en ratio par rapport au salaire moyen.

L’étude a notamment permis de mettre en lumière que le PIB/habitant le plus faible était en Colombie, où il est d’environ 32 % le PIB moyen au sein de l’OCDE, tandis qu’au Luxembourg il est de 253 % ; rappelons que pour Israël, l’on est à 87 %.

En Israël, le PIB/habitant est de 39,000 USD, ce qui permet à Israël de se positionner à la 23ème place sur l’ensemble des 37 pays étudiés, devant le Portugal avec un PIB/habitant de 33,100 USD, mais aussi la Slovénie et ses 36,700 USD.
Sur ce plan Israël est au coude-à-coude avec des pays comme l’Espagne, où le PIB est de 39,600 USD/habitant, ou encore la Nouvelle-Zélande, où il est de 40,300 USD/habitant.

Dans le haut de la liste, l’on retrouve les États-Unis, avec un PIB/habitant de 60,000 USD, la Suisse avec 67,100 USD, l’Irlande avec 78,200 USD et loin devant, le Luxembourg avec un PIB de 112,700 USD/habitant.

En matière de coût de la vie, en ressort que son indice en Israël est de 127 % à l’indice moyen de l’ensemble des pays étudiés et membres de l’OCDE, ramenant Israël dans le top 5 des pays les plus chers au sein de l’OCDE.

Au sein du BCS, l’on rappelle qu’un PIB/habitant élevé ne témoigne pas forcément d’une consommation importante des ménages, rappelant notamment qu’il inclut également nombre de critères tels que les placements, mais aussi les dépenses publiques, ainsi que les exportations, qu’il s’agisse de marchandises ou de services.

En ce sens, et afin de pouvoir comparer les dépenses d’un ménage d’un pays étudié à un autre, l’on s’est appuyé sur les dépenses dites “individuelles”, qui comprennent d’une part les dépenses du ménage liées à la consommation, mais aussi les dépenses des ménages en matière de services à la personne dispensés par l’État, à l’instar des services de santé ou encore l’Éducation.

De fait, c’est sur cette base là, à savoir les dépenses du ménage en matière de consommation liées à la personne, qu’il fut possible de comparer le coût de la vie d’un pays à un autre.

En ressort que bien que le cours moyen de l’ILS/USD en 2017 était aux alentours des 3.60 ILS, lorsque l’on s’intéresse au pouvoir d’achat, son cours est ramené à 3.75 ILS, ce qui, en d’autres termes, signifie que la devise israélienne est surévalué par rapport à ce qu’elle permet aux ménages d’acheter comparativement aux autres pays étudiés, mettant en lumière le fait que le coût de la vie en Israël est plus élevé que dans la plupart des autres pays inclus dans l’étude.

Articles similaires

Write a comment