La Hi-Tech propulse les exportations israéliennes qui atteignent un nouveau record !

Hi-Tech

Les exportations de marchandises et services ont grimpé de 4.60 % entre les troisièmes trimestres 2018 et 2019 essentiellement grâce à celles de services et de Hi-Tech.
Selon toutes vraisemblances, les exportations devraient atteindre un nouveau record avec un chiffre de 114 milliards d’USD d’ici la fin de l’année.

Vers un nouveau record des exportations israéliennes ?
Selon les prévisions du bureau de l’Économie ainsi que l’institut des Exportations, les exportations devraient atteindre un nouveau record avec un chiffre de 114 milliards d’USD d’ici la fin de l’année, contre 109 en 2018.

Avec un total de 84 milliards d’USD au terme du troisième trimestre 2019 contre 80.3 au même moment en 2018, les exportations de marchandises et services ont grimpé de 4.60 % entre les troisièmes trimestres 2018 et 2019 et ce essentiellement grâce à celles de services et de Hi-Tech.
Au sein de l’Administration du commerce extérieur qui est l’un des départements du ministère de l’Économie et de l’Industrie, l’on impute essentiellement cette augmentation au secteur des services et de la Hi-Tech qui représentait à lui seul 40.5 milliards d’USD à la fin du troisième trimestre 2019, soit une augmentation de 11.70 % comparativement à la même période en 2018.
Principaux acteurs de cette augmentation ? Les programmateurs, conseillers et développeurs informatiques essentiellement issus de startups.
En comparaison, les exportations de marchandises n’ont crû que de 4.10 %, tandis qu’à la mi-2019 elles étaient plus faibles qu’à la même période l’année précédente, tout particulièrement dans le secteur des diamantaires.

Les exportations vers l’Union Européenne ont augmenté de 3.90 % au cours des 3 premiers trimestres et les prévisions tablent sur 4.80 % fin 2019.
À l’échelle des pays, les exportations sont en hausse de 22 % vers l’Angleterre, 19 % vers l’Espagne, 113 % (!) vers la Pologne et 5 % vers la Belgique.
Pour le reste du globe, l’on enregistre une augmentation de 2 % des exportations vers les États-Unis, de 9 % vers l’Inde et de 7 % vers le Brésil.
Seul bémol : une baisse des exportations vers les marchés asiatiques, à savoir la Chine, le Japon, le Vietnam et la Corée du Sud.

Et Élie COHEN le ministre des Finances de conclure “2018 fut déjà une année de records en matière d’exportations pourtant, nous sommes fiers de constater que les premiers trimestres 2019 promettent de battre une nouvelle fois les records d’exportations de services et marchandises. Ces résultats ne sont pas choses admises sur fond de ralentissement de l’Économie mondiale et permettent de démontrer la force et la vigueur de l’Économie israélienne, avec une industrie israélienne à même de composer avec les défis qu’imposent les différents marchés internationaux”.

Ynet

Articles liés

Write a comment