Les transactions sur internet peuvent parfois cacher des commissions onéreuses …

transactions

Paiements en ligne dans une autre devise, réservations en ligne, etc… certaines opérations ou transactions en devises étrangères peuvent coûter cher en frais !
Que faut-il savoir !

Les achats faits en devises étrangères par les israéliens ont augmenté de 452 % au cours des 7 dernières années, tandis qu’elles n’ont augmentées que de 77 % durant la même période en Israël.
Pour ce qui est du montant moyen des paiements, il a pratiquement été multiplié par 3.
Et les plateformes en ligne ne manquent pas, offrant diverses possibilités de paiement : différentes solutions, différentes devises, etc… face auxquelles il faut être tout particulièrement vigilants, car certaines peuvent s’avérer très couteuses.

Pour certaines plateformes, la devise de paiement change en fonction de la zone géographique avec des écarts conséquents en matière de change.
Ainsi, un israélien réservant dernièrement des billets en ligne avec des prix affichés en EUR sur le site n’a pas prêté attention au fait qu’au moment du paiement, le prix est automatiquement passé en USD, avec un énorme écart : le prix des billets avait augmenté de 6.50 % !
En d’autres termes, la compagnie imposant ce changement de devises automatiques facturait dans son cas une commission de change de 430 ILS.
À noter qu’en bas de page, une option écrite en minuscule permettait de régler en EUR…
Et cette politique de change se retrouvent sur plusieurs sites, avec des augmentation pouvant atteindre les 8.50 %.

Mais les paiements en ligne ne sont pas les seuls incriminés ; de fait les paiement effectués dans des commerces à l’étranger ne sont pas en reste.
De plus en plus de ces-derniers proposent un paiement soit dans la devise de base, à savoir l’ILS, soit dans la devise locale ; pour certains, plusieurs devises sont proposées.
Et le constat est le même ! Dans le cas présent la différence observée est un surcoût moyen de 4 %.

Par ailleurs, il faut rappeler que les compagnies de cartes de crédit israéliennes prévoient également des commissions sur les transactions en devises oscillant entre 2.30 et 3.00 % ; certaines cartes offrent cependant des réductions dans ce domaine.
Et quand bien même le paiement à l’étranger se ferait en ILS, en quel cas la compagnie de cartes de crédit ne vous facturerait pas de commission, la commission du change effectué pour payer en ILS sera dû à un autre intermédiaire appelé DCC.
Et force est de constater que quand bien même le pourcentage de la commission varie d’un DCC à un autre, elle reste cependant plus élevée que celle prévue par les compagnies de cartes de crédit ; elle reste cependant plus faible que la commission facturée par les compagnies de cartes de crédit.

Alors quelle est la solution la moins coûteuse ?
Il n’y a pas de réponse arrêtée, cependant un paiement en devise locale sera moins coûteux en commissions qu’un paiement en ILS, que ce soit un billet d’avion ou un commerce, et ce quand bien même vous serait proposé de payer en ILS.
La moins chère des options reste bien évidemment le paiement en espèces qui reste une solution pour le paiement des commerces – de fait, il est impossible de payer un billet d’avion en espèces.
Cette solution est toutefois moins confortable que le paiement par carte et représente un risque de vol.

Ynet

Articles liés

Write a comment