L’EUR passe sous la barre des 4 shekels !

eur

Suite à la décision de la BCI – Banque Centrale d’Israël – de maintenir son taux directeur inchangé à 0.25 %, l’EUR se maintient difficilement à 3.99 ILS.
Selon certains acteurs locaux des marchés financiers, “la probabilité que le taux directeur soit revu à la hausse est quasi-nulle” tandis que pour les économistes de la banque Leumi, “fort à parier que le taux directeur soit revu à la hausse en juin ou en juillet”.
L’USD reste également inchangé et se maintient à 3.57 ILS.

Suite à l’annonce de la BCI de maintenir son taux directeur à son taux actuel, à savoir 0.25 % et ce conformément aux prévisions des marchés, l’USD et l’EUR restent inchangés.
L’EUR se maintient à 3.99 ILS tandis que l’USD s’échange au cours de 3.57 ILS.

Cette annonce est sans grande surprise et fut déjà anticipé par les marchés et autres revues économiques.
Ainsi, début mai, la revue économique en ligne Calcalist anticipait déjà cette annonce arguant qu’en raison d’une croissance rapide et d’un retour de l’Inflation à 1.50 %, avec 0.50 % pour le seul mois d’avril, mais également les messages positifs de la FED ainsi que des marchés financiers, la décision en matière de taux directeur serait fonction de l’importance que la BCI accorde au Marché des changes.

Certains économistes avaient également fait savoir qu’en raison du désordre provoqué par TRUMP sur les marchés financiers par le jeu de twitts assassins et autres déclarations retentissantes, la probabilité que le taux directeur soit révisé était quasi-nulle.

Pourtant, d’autres acteurs du marché pronostiquent une hausse du taux directeur, à l’instar de l’Économiste gouvernementale ainsi que le stratège des taux d’intérêts au sein de la banque Leumi.
De fait, « l’indice plus faible que les prévisions du mois d’avril en matière d’inflation, ainsi que la vigueur du shekel face aux principales devises dans le reste du monde, mais également la conviction que le taux directeur de la FED devrait baisser d’ici la fin de l’année civile,  nous laissent penser qu’il n’y aura pas de hausse immédiate du taux directeur ».

Avant de reprendre, « pour autant, la probabilité que le taux directeur soit révisé à la hausse sous peu reste forte ; elle devrait intervenir au mois de septembre ou octobre selon nous ».

Calcalist

Articles liés

Write a comment