L’Euro continue de se renforcer ; le dollar à son plus bas niveau depuis ces 7 dernières années

dollar

Conformément aux prévisions, la BCI – Banque Centrale d’Israël – ne s’est pas ingérée de façon significative le 12/01/2018 dans le marché des changes.
L’EUR se renforce de 0.70 % par rapport au dollar US passant la barre des 1 EUR = 1.21 USD et ce après l’annonce d’une possible coalition au sein du gouvernement allemand.

L’USD s’affaiblit également face au Yen nippon et au Pound.

L’USD continue de baisser perdant le 12/01/2018 0.20 % face à l’ILS avec un nouveau cours fixé à 3.415 ILS, son plus bas taux depuis ces 3.5 dernières années ; à noter qu’à l’annonce des cours il avait chuté au cours de 3.40 ILS soit son plus bas cours depuis ces 7 dernières années.
L’EUR se renforce dans le même temps de 0.20 % face à l’ILS avec un cours fixé à 1 EUR = 4.11 ILS.
Conformément aux prévisions, la BCI – Banque Centrale d’Israël – ne s’est pas ingérée de façon significative le 12/01/2018 dans le marché des changes.
 
Concernant l’EUR/USD, il enregistre un renforcement de l’EUR face à l’USD de 0.70 % avec un nouveau cours fixé à 1 EUR = 1.2145 USD.
Cette hausse de l’EUR est principalement due aux retombées de l’annonce faite en Allemagne au sujet d’une possible coalition entre les différents partis politiques : ces-derniers devraient vraisemblablement s’entendre sur les termes d’un contrat de coalition.
L’USD a chuté de façon similaire face au Yen nippon ou encore au Pound britannique.
 
Dans leur publication hebdomadaire, les économistes de la Leumi ont estimé que  » le renforcement du shekel ILS face à l’USD au cours de la deuxième semaine de 2018 n’ayant pas entraîné de chute de l’USD face à la majorité des autres devises devrait pousser la BCI à s’ingérer prochainement dans les marchés des changes notamment par la vente de shekels ILS « .
 
Autre fait important, la BCI a fait savoir – sans grande surprise – qu’elle maintenait pour l’instant son taux Directeur au taux de 0.10 %.
Elle a également publié ses prévisions en matière de Croissance pour 2018 et pour les années à venir établies par son département Recherches.
Le PIB devrait croître de 3.40 % en 2018 et de 3.50 % en 2019.
En matière d’Inflation et de taux Directeur, leurs prévisions en matière d’augmentation sont supérieures à celles d’autres chercheurs de sociétés privées ; toutefois, tous s’accordent sur une probable augmentation du taux Directeur courant 2018.
Calcalist

Write a comment