Premier trimestre en Israël : une Croissance exceptionnelle !

croissance

Le BCS – Bureau Central des Statistiques – révise ses estimations pour la troisième fois en matière de Croissance.
La première estimation parlait de 4.20 %, la seconde de 4.50 % ; aujourd’hui il est question de 4.70 %.
Il s’agît de la plus forte Croissance sur les marchés orientaux.

Selon les chiffres du BCS révisés pour la troisième fois et publiés le 16/07/2018, le PIB israélien aurait augmenté au cours du premier trimestre de 4.70 %.
La première estimation parlait de 4.20 %, la seconde de 4.50 % ; aujourd’hui il est question de 4.70 %.
Il s’agît de la plus forte Croissance sur les marchés orientaux.

Pour rappel, elle était de 4.60 % au cours du dernier trimestre 2017 et de 4.30 % au cours du troisième.

Concernant le PNB, il a été de 3.40 % au cours du premier trimestre 2018, et ce après avoir déduit les recettes fiscales provenant de l’importation d’automobiles, secteur en pleine croissance.
Ce chiffre est moins impressionnant mais avait été prophétisé par les analystes.
Par ailleurs, les recettes fiscales perçues sur les importations automobiles n’ont pas été prises en considérations du fait d’une perturbation majeure qui trouve ses sources en 2016 ; de fait, sur fond de changement de fiscalité des importations automobiles, ce secteur a connu un boom au niveau des importations en décembre 2016 entrainant indubitablement une chute des importations début 2017.
Il est donc logique qu’au fur et à mesure du temps les importations augmentent de nouveau provisoirement.

Les importations automobiles affectent nombre de secteurs, à savoir les chiffres de la consommation des ménages, mais également des investissements, ou encore la Croissance et les chiffres du secteur commercial.
Pour rappel, 85,676 automobiles ont été importées au cours du premier trimestre 2018, soit une augmentation de 102 % comparativement au premier trimestre 2017, ce qui a provoqué une augmentation de 37 % de la TVA perçue pour ce secteur.
Il est vrai que généralement les importations automobiles sont plus importantes au cours de ce premier trimestre, notamment car les concessionnaires veulent proposer les nouveaux modèles.

Concernant le PIB des entreprises il est passé à une moyenne de 5.70 % annuelle au cours du premier trimestre 2018, après avoir été de 4.70 % au cours du dernier trimestre 2017.
Au cours du premier trimestre 2018, les importations de biens civils ont augmenté de 20.90 %, celles de services (y compris les importations de logiciels, de transports, de communications, etc… mais également de services touristiques) ont augmenté de 11.20 %.
Les importations de biens et de services, à l’exclusion de ceux liés à la défense, mais également à l’exclusion des navires, des aéronefs et des diamants, ont augmenté de 5.20 % au cours de ce même trimestre.

Enfin, les dépenses liées à la consommation des ménages ont augmenté de 10 %, soit 8 % par personne.
Ceci s’explique notamment du fait que les dépenses en biens durables ont augmenté de 79% par personne, après avoir connu une baisse de 7.30 % au cours du trimestre précédent, tandis que les dépenses d’achat de véhicules à usage privé ont augmenté de 266.60 %, après avoir connu une baisse de 25.30 % au cours du trimestre précédent.

Calcalist

Articles liés

Write a comment