Quelle fiscalité pour les crypto-monnaies ?

crypto-monnaies

Les crypto-monnaies font partie des grands bouleversements du début du 21ème siècle, que ce soit en matière de technologies, ou encore d’investissement.
La technologie des “block-chains” permet des débouchés dans de nombreux domaines et est étudiée par différents secteurs.
Les crypto-monnaies dont le célèbre Bitcoin ont connu des croissances, mais également des chutes, vertigineuses ; ainsi, le Bitcoin a connu des oscillations durant le premier semestre 2018 de 400 %, entre 5,000 USD et 20,000 USD pour 1 Bitcoin.

Les crypto-monnaies ont permis à certains prenant le parti de ces-dernières en pariant dessus de constituer des fortunes virtuelles colossales… pouvant se transformer en fortune réelle.
Toutefois, ce parcours n’est pas un long fleuve tranquille et est parsemé d’embûches.
À titre d’exemple, la plupart des banques refusent toutes transactions ayant un lien avec les crypto-monnaies, en particulier recevoir une somme résultant d’une transaction de crypto-monnaies.

Quid de la fiscalité ? De fait, les crypto-monnaies sont un casse-tête pour l’Administration Fiscale.
Cas concret : est-ce qu’une personne ayant fait le commerce de Bitcoins et ayant gagné de l’argent doit déclarer ce gain à l’Administration Fiscale ?
Dans l’affirmative, quel est le processus de déclaration ?
Quelques éléments de réponses !

Début 2018, l’Administration Fiscale définissait son point de vue sur les crypto-monnaies, leur fiscalité, et qui serait fiscalisé.
Certains diront que ce rappel est inutile et semble logique, cependant elle a jugé bon de rappeler que toute transaction où qu’elle soit effectuée et dans quelques devises que ce soit devra faire l’objet d’une déclaration auprès de l’Administration Fiscale.
En ce sens, une vente de crypto-monnaie en monnaie “classique” (USD, EUR ou encore ILS) ou encore un change contre une autre crypto-monnaie devra être déclarée à l’Administration Fiscale.
Il conviendra cependant de faire appel aux services d’un expert comptable afin de savoir comment déclarer la chose à l’Administration Fiscale.

De fait, s’agissant d’un secteur nouveau et inconnu, une mauvaise déclaration peut vous mettre dans l’embarras… Par ailleurs, vous pourriez passer à côté de vos droits.
Ainsi, il vous faudra réunir de façon minutieuse tous documents et éléments concernant cette transaction avant de vous rendre chez un expert comptable.

Quid de ceux ayant déjà déclaré ?
Il conviendra tout de même en consultant un expert comptable de s’assurer que tout a bien été déclaré ; il n’est pas rare que du fait d’une déclaration erronée, certains aient trop payé.

Globes

Articles liés

Write a comment