Baisse des commissions bancaires !

commissions

La BCI – Banque Centrale d’Israël – a ordonné aux banques la publication de leurs grilles tarifaires en matière de commissions bancaires, afin que le public prenne conscience des avantages découlant des mutations que connaît actuellement le système bancaire.

À compter du 1/11/2017 les banques ont l’obligation de publier les commissions facturées pour des transactions effectuées sans guichetier bancaire (transactions en ligne ou encore par le biais de stations automatiques).

Cette obligation a été imposée par Hadva BAR, actuelle Gouverneur de la BCI afin de mettre en lumière le fait que ces opérations sont généralement moins chères de plusieurs dizaines de pour-cent que les mêmes transactions réalisées par un guichetier.

À ce jour, plusieurs banques ont déjà fait connaître à leurs clients leurs tarifs pour les transactions en ligne, toutefois face à la vindicte populaire grandissante face aux réformes bancaires ayant entraîné la clôture de nombreuses agences bancaires, le Gouverneur a imposé que les banques publient leurs tarifs en ligne, afin que le public prenne conscience des avantages qu’il tire de ces changements.

En ce sens, c’est le 1/11/2017, que le Gouverneur a fait connaître la position de la BCI à ce sujet «  nous voulons être sûrs que le public a bien conscience des avantages qu’il tire de ces mutations. Pour la plupart des opérations les coûts sont réduits de 10 à 100 % ! ».

Des nouvelles grilles tarifaires publiées en ressort que les plus grosses réductions seront appliquées aux transactions relatives à la gestion d’un compte courant en shekels.

Par exemple, en matière de dépôt d’espèces, la commission facturée est de 1.20 ILS lorsque l’opération est réalisée par le biais d’une station automatique contre environ 7 ILS par le biais d’un guichetier.

Pour ce qui est de l’émission de rapports, elle sera gratuite en ligne contre 15 ILS par l’entremise d’un guichetier.

Les réductions sont plus modestes en matière de gestion de portefeuille.

Pour ce qui est d’achat-vente d’actions israéliennes, la commission des banques oscillera entre 0.30 et 0.60 % du montant global de l’opération en ligne contre 0.50 à 0.80 % face à un guichetier, soit une réduction oscillant entre 10 et 40 %.

Pour ce qui est des actions étrangères, la commission des banques oscillera entre 0.25 et 0.80 % du montant global de l’opération en ligne, soit une réduction oscillant entre 3 et 70 %.

C’est pour ce qui est des opérations en devises étrangères que les réductions sont les plus modestes, alors que ce secteur est le terrain privilégié des start-up spécialisées en Fintech.

Ce secteur est de loin le plus juteux pour les banques en matière de commissions, mais est également de plus en plus concurrencé par les sociétés de Fintech.

Semble que les banques préfèrent encore facturer des commissions juteuses pour un temps limité plutôt que de s’adapter pour faire face à cette concurrence galopante.

En matière de réductions, la BCI n’a rien imposé aux banques leur laissant le libre choix des réductions à pratiquer.

En ce sens, le classement des banques en fonction des commissions pratiquées devrait être différent tantôt qu’elles sont classées en fonction de leurs commissions en ligne qu’en fonction de leurs commissions par  l’entremise d’un guichetier.

Globes

Write a comment